Questions

Le parc éolien Sur Grati est-il trop proche des habitations ?
Le parc éolien Sur Grati se situe à plus de 600 m des habitations les plus proches. La sélection de ce site déjà par la Confédération en 2004, puis par le canton en 2006 et en 2012, est notamment basée sur son éloignement des habitations.
Y-aura-t-il des nuisances sonores ?
Les habitations les plus proches sont à plus de 600 m, et bien au-dessous des éoliennes. Les spécialistes ont calculé le bruit pour ces habitations, et toutes les exigences légales sont respectées. Dans ce, cas on ne peut pas parler de nuisances sonores. Ce parc est justement bien placé, à l’écart des habitations. Le parc a été réduit en 2011 de 3 éoliennes (parc redimensionné de 9 à 6 éoliennes). Les 3 éoliennes supprimées étaient les plus proches des habitations des hauts de Vaulion; c’est précisément pour éviter tout risque de nuisances sonores pour la population qu’elles ont été supprimées. Tous les contrôles en matière de bruit ont été faits et sont positifs.
Qu’en sera-t-il des nuisances visuelles ?
Le projet ne provoque pas de nuisances visuelles à proprement parler. Les éoliennes introduisent un changement dans le paysage, comme lorsqu’on construit des nouveaux bâtiments en périphéries d’une localité, des nouvelles routes, ou toute autre installation nécessaire pour la collectivité. A la différence de ces infrastructures, les éoliennes peuvent être démontées. A la fin de l’exploitation du parc ou si de nouvelles techniques plus efficientes de production d’énergie devaient apparaitre dans le futur, le parc éolien Sur Grati serait démonté, tout étant recyclable, et les lieux remis en état grâce à un préfinancement prévu à cet effet. Le principe de réversibilité pourrait sans problème être mis en œuvre.

Le paysage n’est pas détruit, il est emprunté pour quelques années pour le bien de la collectivité, c’est à dire pour lui offrir de l’énergie renouvelable, de l’énergie propre.

Un tel changement dans le paysage provoque un sentiment positif ou négatif qui dépend de sa sensibilité. Certains vont trouver une éolienne belle, d’autres vont la trouver horrible. C’est purement subjectif, on est dans le domaine de l’émotionnel. Mais l’enjeu du projet n’est pas là, il s’agit d’offrir la possibilité à notre collectivité de produire localement son énergie. C’est une responsabilité citoyenne. Le projet contribue également à l’autonomie énergétique de la région qui sera l’une des seules de Suisse à produire 100% d’énergie renouvelable.

Sur le plan objectif, les études faites par les spécialistes selon les directives officielles en vigueur montrent que le parc de Grati s’intègre correctement dans le paysage.

Quels seront les impacts sur la faune ?
Toute la faune du site de Grati a été dûment étudiée par les spécialistes, en particulier des oiseaux et des chauves-souris. Selon le principe de précaution, toutes les mesures ont été prises pour protéger ces espèces contre d’éventuelles atteintes : position des machines, hauteur des machines, mesures d’exploitation avec arrêt des machines pendant les moments très sensibles pour les oiseaux et les chauves-souris. Ces mesures ont été discutées avec le canton.  
Le parc éolien Sur Grati risque-t-il de porter atteinte aux sources ?

Une étude hydrogéologique complète de tout le secteur concerné par le projet a été faite. Elle conclut qu’aucune atteinte aux sources publiques n’est attendue.

Pour les sources privées, les contacts seront pris avec les propriétaires pour trouver les meilleures solutions.

On entend parler de fragilité financière de nombreux projets existants. Qu’en est-il du projet Sur Grati ?

Le projet éolien Sur Grati a fait l’objet d’un financement par la RPC (rétribution à prix coûtant) par Swissgrid, ce qui lui garantit le prix de rachat de l’énergie éolienne produite par ce parc sur une durée d’exploitation de vingt ans. Le projet est financièrement solide puisque la Confédération garantit la reprise du courant et le tarif de reprise du courant.

En plus, le plan financier inclut les coûts de démantèlement en fin de vie des machines, contrairement à toutes les autres installations de production d’électricité comme l’hydraulique, le nucléaire ou le solaire.

Quels seront les impacts financiers pour la région ?

Grâce à ce parc, les communes partenaires recevront chacune au minimum 144’000.- par an durant toute la durée d’exploitation. C’est loin d’être négligeable d’autant que le projet finance en plus, l’installation de conduites de transport d’eau intercommunales souhaitée depuis longtemps. Ainsi, c’est un montant de plus de 3 millions de francs qui n’est plus aux frais de la collectivité publique.

Est-ce que nous risquons une dévaluation des prix de l’immobilier?

(extrait des conclusions du rapport “De l’incidence des éoliennes sur les prix de l’immobilier à proximité”, Revue de la littérature – Observatoire BCV de l’économie vaudoise, 01.09.2012)

Un des arguments avancés est une possible baisse des prix de l’immobilier à proximité́. Il s’agit toutefois d’une crainte qui n’est pas étayée par des études scientifiques, étant donné que, à ce jour, aucune n’a été́ réalisée sur le territoire suisse concernant cette question. La littérature existante en Suisse sur les éoliennes est peu fournie et couvre d’autres aspects, comme les émissions sonores ou les effets sur le paysage. À l’inverse, il existe dans d’autres pays des études scientifiques portant directement sur la question de l’impact sur les prix de l’immobilier. Elles contredisent l’idée souvent avancée, selon laquelle l’implantation d’éoliennes aurait un effet important sur les prix de l’immobilier à proximité́ : à de rares exceptions près, elles arrivent à la conclusion que cet effet est nul ou pratiquement nul.

Selon des études portant sur des implantations au Royaume- Uni ou en Allemagne : Quel que soit le lieu ou la méthode choisie, ces analyses montrent que les prix de vente des résidences immobilières se situant à proximité́ d’installations éoliennes ne sont pas influencés par la présence de ces dernières, du moins après leur construction. Certaines études font apparaitre un possible fléchissement des prix durant la période entre l’annonce et la mise en activité́ du parc. Cependant, la situation revient à la normale par la suite.

Les études menées dans d’autres pays permettent en tout cas de mettre en doute des pronostics de baisse inéluctable des prix des habitations en raison de la construction de telles installations.

 

Une réflexion sur “Questions

  1. Apres huit ans d’etudes, le parc de six eoliennes prevu sur les territoires de Vaulion, Premier et Vallorbe pourra se faire. Par 770 oui contre 569 non, les citoyens de Vallorbe ont accepte dimanche le plan partiel d’affectation necessaire pour l’implantation des eoliennes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *